Actualités

Le Commissariat Général au Plan et l’UNFPA ont lancé le rapport sur l’état de la population mondiale 2016 à l’Hôtel Retaj le 20 octobre 2016.

16 March 2017

Le  Commissaire Général au Plan monsieur Goulame Fouady a présidé  la cérémonie de lancement du rapport sur l’état de la population mondiale 2016, intitulé «10 ans, comment cet âge déterminant chez les jeunes filles conditionne notre avenir ?».  

Monsieur Brahim Boina, chargé de programme Population et Développement à l’UNFPA a fait une présentation générale du rapport en mettant aussi l’accent sur les données qui concernent l’Union des Comores et de l’Afrique.

Ce rapport a pour objectif d’interpeler les décideurs africains et du monde sur les pratiques qui nuisent aux filles et violent leurs droits fondamentaux dès l’âge de 10 ans, les empêchant de réaliser pleinement leur potentiel en tant qu’adultes et de contribuer au progrès économique et social de leurs communautés et nations dans le programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le Commissaire Général au Plan, qui présidait cette cérémonie de lancement, a remercié l’UNFPA pour avoir voulu partager avec le gouvernement et la société civile le contenu de ce rapport. Il a aussi insisté sur le titre de ce rapport qui met l’accent sur la fille de 10 ans. « Le choix de la fille de 10 ans nous interpelle tous car, les filles sont les plus vulnérables dans nos sociétés.  Le souci pour les Comores est d’avoir une jeunesse bien outillée, bien encadrée, capable de suivre l’évolution numérique et qui participe activement au développement du pays » a-t-il affirmé.

Il n’a pas manqué de souligner les efforts du Gouvernement en matière de  protection des droits des jeunes et le souhait du gouvernement de mettre en place la politique nationale de la jeunesse. « La protection des jeunes filles de 10 ans qui auront un rôle majeur à jouer dans la réalisation des objectifs de développement durable » a-t- il ajouté.

Le rapport relève qu’aux Comores, la population est estimée à 808 073 dont 404 558 sont des hommes et 403 515. Le taux de mortalité maternelle est estimé à 172 décès. Le nombre d’enfants par femme serait de 4,3 en moyenne tandis que les besoins non satisfait en planification familiale est de 32%.  Dans le domaine de l’éducation, les Comores ont fait des progrès significatifs, 81,8% des garçons et 80,2% des filles en âge d’aller à l’école sont scolarisés au niveau du primaire.

Dans son intervention, Mamadou Boina Maécha Assistant Représentant de l’UNFPA a tenu à expliquer l’ensemble des détails du document tout en exposant les problèmes fondamentaux auxquels les filles de 10 ans sont exposées aujourd’hui et les perspectives d’avenir qui s’offrent en elles dans l’agenda 2030 sur les objectifs de développement durable. « Les filles sont exploitées, mariées de force, déscolarisées et même vendues dans certains pays dans le monde » a-t-il conclu.