Actualités

Le nouveau Directeur Pays de l’UNFPA Comores effectue sa première visite aux Comores

29 August 2017
Monsieur Serge Bounda avec SE Azali Assoumani Président de l'Union des Comores
Monsieur Serge Bounda avec SE Azali Assoumani Président de l'Union des Comores

Le nouveau Directeur Pays de l’UNFPA Comores et Représentant de l’UNFPA Madagascar était  en visite aux Comores du 21 au 26 Août pour la première fois depuis sa prise des fonctions en mai dernier. Il a profité de cette occasion pour effectuer des visites de courtoisies auprès des autorités nationales à savoir le Président de l’Union des Comores Son Excellence Monsieur Azali Assoumani, le vice-président en charge du ministère de l’économie monsieur Djaffar Ahmed Said Hassani, le ministre des finances et du budget Said Ali Chayhane, la ministre de la santé Dr Rashid Mohamed Mbaraka Fatma et celui de la jeunesse et des sports Salim Mahamoud. Les échanges ont porté sur les différents programmes de l’UNFPA/Comroes et la coopération entre l’UNFPA et le gouvernement comorien.

Monsieur Serge Bounda a loué l’excellence des relations entre les Comores et l’UNFPA avant d’exposer aux ministres les actions auxquelles l’UNFPA mène aux Comores dans le domaine de la Santé de la Reproduction y compris la planification familiale, la conduite de l’opération du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) en cours, le lancement du thème de l’Union africaine sur le Dividende Démographique ainsi que les questions liées à la jeunesse notamment les mariages et grossesses précoces des adolescentes, les avortement clandestins et enfin la lutte contre les Violences Basées sur le Genre.

Au cours des discussions, le nouveau Directeur Pays entend renforcer et consolider le partenariat entre l’UNFPA et les Comores et proposer des actions innovatrices visant à mobiliser beaucoup plus des ressources afin de mener à bien les activités sur le terrain et faire la différence.

Monsieur Serge Bounda s’est félicité des efforts considérables faits dans la réduction de la mortalité maternelle passée de 400 à 172 décès sur 100 000 naissances vivantes.

De son côté la ministre de la santé n’a pas manqué de féliciter le Directeur Pays et lui souhaiter une bonne réussite dans ses nouvelles fonctions. Elle se dit disponible à travailler avec l’UNFPA dans les domaines liés à la santé sexuelle et de la reproduction. Dr Fatma s’est dit inquiète de la stagnation du taux de prévalence de la planification familiale aux Comores à 14% depuis plusieurs années. « Nous devons repositionner la planification familiale afin de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile » s’est-elle engagée.

Sur la question liée au recensement, le ministre des finances se dit disponible à mettre à profit son leadership auprès du gouvernement afin de contribuer financièrement à la réalisation de l’opération du recensement général de la population et de l’habitat qui en principe doit se dérouler au mois de septembre 2017.

Quant à l’épanouissement de la jeunesse qui est l’une des principales cibles de l’UNFPA, le ministre de la jeunesse et des sports souhaite mettre très rapidement la politique nationale de la jeunesse en s’alignant bien sûr sur la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique.

Pour sa part, le vice-président en charge du ministère de l’économie a fait savoir que «le Fonds des Nations Unies pour la Population doit jouer un grand rôle dans la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement ainsi qu’à l’emploi des jeunes ». Elle a souhaité que la coopération entre les deux structures « se poursuive et s'intensifie dans la mise en œuvre des Comores émergent 2030 tracé par le Président Azali Assoumani.

Pour rappel monsieur Serge Bouda a plus de 26 ans d’expériences au niveau des Nations Unies en matière de leadership et de représentation des programmes, de planification et de gestion stratégique, de dialogue politique, de plaidoyer et de partenariat, avant de rejoindre l’UNFPA. Monsieur Serge a travaillé au cours des deux dernières décennies pour diverses agences de l'ONU telles que l’OIT, OMS, et UNEP, où il a également été conseiller spécial du Prix Nobel de la paix Wangari Muta Maathai.