L’UNFPA aux Comores offre son appui pour utiliser les données de la population dans la formulation des politiques et des programmes visant à la croissance accélérée du Développement Durable et pour faire en sorte que toutes les grossesses soient désirées, que tous les accouchements soient sans danger, que tous les jeunes soient protégés du VIH et du SIDA et que toutes les filles et toutes les femmes soient traitées avec dignité et respect.

Les perspectives du partenariat entre le Gouvernement et l’UNFPA, s’inscrivent dans le Plan Cadre des Nations – Unies pour l’aide au Développement (UNDAF) conformément aux priorités définies par la stratégie accélérée du développement Durable (SCADD), le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS), les nouvelles orientations de l’UNFPA qui mettent l’accent sur :

  • L’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant ;
  • La promotion et l’épanouissement des jeunes et la prévention du VIH/Sida
  • La réduction des inégalités entre les hommes et les femmes en matière de la santé reproductive, la promotion et l’accès aux droits humains  notamment de la santé de reproduction
  • Promotion du genre et lutter contre les violences faites aux femmes
  • Disponibilité  des données permettant d’aider à la prise de décision et au suivi et à l’évaluation des programmes et stratégies de développement et particulièrement l’organisation du Recensement Général de la Population et de l’Habitat(RGPH).

L'UNFPA contribue aussi activement au suivi de la situation des urgences humanitaires et à la coordination de la réponse dans ce domaine en particulier dans le cluster santé. Cela a permis d’intégrer la santé sexuelle et reproductive en situation d’urgence.

Au niveau opérationnel, UNFPA appui les partenaires au niveau des 12 Districts sur les 17 districts que compte le pays, en matière d’amélioration de la santé des femmes au cours de la grossesse, au moment et après l’accouchement par le renforcement des capacités du personnel et des structures de santé, des services  au niveau des îles  impliqués dans le programme et des partenaires de la société civile.

Il a développé un ensemble de stratégies en faveur du changement de comportement positif parmi les populations pour stimuler l’utilisation des services de santé, favoriser l’autonomisation des femmes, la promotion du rôle de la femme, la prévention de la jeunesse contre les Infections Sexuellement transmissibles (IST) et du SIDA.